Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 12:44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:56

photo

Ce molosse au poil fin, court et étonnamment doux, de couleur acajou ou fauve uni, peut être pourvu de taches blanches peu étendues sur le poitrail et de temps en temps aux pattes.

Le mâle mesure en moyenne soixante à soixante-huit centimètres et pèse de cinquante cinq à soixante-dix kilos.

La femelle, quant à elle, ne mesure qu’une soixantaine de centimètres et pèse dans les cinquante kilos.

Le dogue de Bordeaux est un chien très musclé qui conserve pourtant un ensemble harmonieux. Sa tête est assez volumineuse, anguleuse, large et assez courte, avec une mâchoire forte et prognathe. Le dogue de Bordeaux est un chien qui possède les caractéristiques d'un athlète ; prestance, force physique, agilité et endurance.

Pourtant, nous découvrirons que sous cet aspect dominant se cache un animal doux.

Il est réputé comme étant un excellent chien de garde et de défense, mais il est aussi de très bonne compagnie. C’est un chien au tempérament égal et calme. Le dogue de Bordeaux est amical, attentif, sociable, attachant, curieux, très courageux et physiquement exigeant avec lui-même. Très attaché aux siens, il a l’habitude de toujours protéger sa famille et d’assurer une garde sans faille de la maison mais sans agressivité. Au premier abord, les visiteurs sont souvent considérés avec suspicion de sa part, mais une fois que son maître a signifié son approbation, ils sont agréablement accueillis. Ma chienne Alésia peut alors démontrer toute son affection débordante surtout aux enfants. Elle s’assoit et donne une patte en signe de convivialité. Elle aime se coucher sur le dos pour obtenir attention et caresse.

Le dogue de Bordeaux est un très bon compagnon de jeu pour les enfants pour lesquels il sait être prévenant et obéissant. Ma chienne Alesia adore jouer au foot avec eux ; elle passe tout son temps avec les enfants sinon avec nous ou à défaut les autres animaux de la famille le chaton et les chinchillas.

Très affectueuse toute la famille à droit à des câlins.

Cette race aboie rarement, sauf en cas de danger ou de nécessité.

Si le dogue de Bordeaux connaît beaucoup d’expériences positives dans sa jeunesse, lui permettant de développer un tempérament équilibré, son comportement avec les autres animaux de compagnie sera parfait une fois devenu adulte .Il est en règle générale très sociable envers ses congénères, chats, chinchillas, chevaux, et autres. Malgré tout, il peut quelques fois se montrer plus dominant envers les autres chiens. Mais cela est-il vraiment un défaut puisque tous les chiens sont dotés de ce type de comportement instinctif.

Ma chienne malgré plusieurs agressions d’autres chiennes, reste impassible, il faut dire que sa carrure lui permet toujours de maitriser son adversaire. En effet, en cas d’agression, elle attrape l’autre chien par le cou le clou au sol et se couche dessus avec un air très satisfait, elle n’a jamais mordu !!!

Je suis très fier de ma chienne, elle a une telle maitrise d’elle-même ! Nous sommes en face d’un animal doux et protecteur.

Cette race de chien demande beaucoup d’attention de la part de ses maîtres. Toutefois son besoin de dépense physique n’est que moyen. Il ne se contentera que de deux promenades quotidiennes associées à quelques parties de jeux hebdomadaires, durant lesquelles il pourra courir et se dépenser en toute liberté.

Ses activités préférées sont les câlins, les jeux et les ballades avec ses maîtres. Ma chienne n’est pas trop du genre à rapporter la balle plus de trois fois de suite, mais elle est très espiègle et adore chaparder le ballon des joueurs de foot. Le reste de la journée, elle se prélassera à l’ombre l’été car elle ne raffole pas de la grosse chaleur. L’hiver, dehors, elle préféra le banc moins froid que le sol ; à l’intérieur, le devant de la cheminée sera son Eldorado !

Ma chienne ne raffole pas de l’eau, mais j’ai vu des dogues de Bordeaux se jetaient dans la rivière par plaisir.
Pour une bonne relation entre votre animal et vous, l’éducation du chiot doit être précoce et permettre à votre chien de trouver sa place dans la famille. Octroyez à votre chien un endroit calme où vous le renverrez lorsqu’il aura fait une bêtise. Vous ne devez pas l’y poursuivre : le seul fait de s’y réfugier constitue un signe de soumission.

Votre dogue de Bordeaux est dans l’ensemble facile à vivre, il n’est pas d’un caractère obstiné ; mais je dois avouer que Alesia oublie souvent enfin se qu’il arrange bien sur. Pour moi, c’est un troisième enfant !!!

Interdisez-lui l’accès à certains lieux significatifs (votre fauteuil, la chambre à coucher etc.…).votre chien sait que ces lieux sont importants dans votre vie sociale et en prendre possession lui donnerait un statut de dominant !

Votre dogue de bordeaux à besoin de repère, le simple fait de déplacer un meuble perturbe ma chienne : elle aboie vers le meuble pour me signaler que quelque chose à changé !!!

Votre Bordeaux de dogue de ne doit pas réclamer à table, si vous ne voulez qu’il bave délibérément.

Habituez-le aussi à être caressé, brossé (les chiens adorent cela), transporté par différentes personnes.

Et offrez-lui beaucoup d’affection : il vous le rendra !!! 

         

      photo     

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:54

image

Parution : Mai 2012 N° 274


Il faut savoir que si vous achetez un dogue de Bordeaux non LOF

(en animalerie par exemple)

Il est alors en catégorie 1 pour la loi française ce qui implique une castration, le port de la muselière,

déclaration obligatoire en mairie, permis de détention…


Ce qui n'est absolument pas le cas pour

"les dogues de Bordeaux LOF"


Le Dogue de Bordeaux inscrit au LOF, ou tout autre livre généalogique reconnu par le ministère de l'agriculture (FCI),

n'est pas concerné par la loi no 99-5 du 6 janvier 1999, relative aux animaux dangereux et errants...

 

Par contre, un chien dit «type Dogue Bordeaux», car non inscrit au LOF ou tout autre livre généalogique

reconnu par le ministère de

l'agriculture (FCI), est dans la 1ère catégorie de ladite loi, du fait de sa correspondance morphologique au chien

dit «type Mastiff».

Ces chiens peuvent être communément appelés «boerbulls»...


Plus info sur la page >>"achat d'un chiot"


Et comme je reçois des mails me disant le contraire,

je suis trés heureuse d'ajouter

à mon site un extrait de 30 millions d'amis,

ils ont publiés un grand encart sur le sujet.

Vous pouvez le lire ci-dessous:

 


Parution : Mai 2012 N° 274

EXTRAIT :

non lof

 

image

extrait de la SADB News du 23 Aout 2011:

Le Dogue de Bordeaux inscrit au LOF, ou tout autre livre généalogique reconnu par le ministère de l’agriculture (FCI),
n’est pas concerné par la loi no 99-5 du 6 janvier 1999, relative aux animaux dangereux et errants. Par contre,
un chien dit type Dogue Bordeaux, car non inscrit au LOF ou tout autre livre généalogique reconnu par
le ministère de l’agriculture...

 

 

image

 

Cliquez ici ; SADB "la société des amateurs de dogues de Bordeaux"

 

image

image

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:51
 

 

 

 

citations sur les chiens"Au commencement, Dieu créa l'Homme, mais voyant sa faiblesse
il lui donna le chien."

Alphonse Toussenel



"Qui m'aime aime mon chien."

Henry IV



"Le chien a rarement réussit à élever l'homme à la hauteur de sa finesse, mais l'homme a fréquemment rabaissé le chien à la sienne."

James Thuber

 


"Un chien n'est pas presque humain, et il n'y a pire insulte pour la gente canine que de la considérer comme telle."

John Holmes



"Les histoires sont pleines d'exemples qui illustrent la fidélité des chiens
plutôt que celle des amis."

Alexender Pope



"Il sera là pour vous consoler, vous protéger, et si besoin, il donnera sa vie pour vous. Il vous sera fidèle dans les bons comme dans les mauvais moments. Ainsi est le chien!"

Jerome K.



"Le chien à l'incroyable capacité de deviner nos pensées et nos sentiments."


Brian Vesey-Fitzgerald



"Pour bien apprécier un chien, il ne faut pas s'entêter à le rendre semi-humain.
Il faut plutôt envisager la possibilité de devenir nous même semi-canin."


Edward Hoagland



"Tout ce que je sais de l'immortalité c'est que beaucoup de chiens de ma
connaissance iront au paradis mais seulement très peu de personnes."

James Thuber



"Un chien ordinaire est beaucoup plus sympathique qu'une personne ordinaire."

 

Andrew A. Rooney



"Le profond silence des Chiens nous console des paroles futiles des Hommes."

 

Jean Michel Chaumont



"Le fait que mon chien m'aime plus que je ne l'aime me remplit toujours d'un sentiment de honte."


Pr Konrad Lorenz - Prix Nobel



"Aux qualités qu'on exige d'un chien, connaissez-vous beaucoup de maîtres qui soient dignes d'être adoptés?"


Pierre Augustin Caron de Beaumarchais



"On n'a pas un cœur pour les humains et un cœur pour les animaux, on a un cœur ou on n'en a pas."


Alphonse de Lamartine



"Un homme bon a honte même devant un chien."


Anton Tchekhov



"Le chien n'a qu'un but dans la vie: offrir son coeur."


Joe Randolph Ackerley



"Les chiens n'ont qu'un défaut: ils croient aux hommes."


Elian-Joseph Finber



"Je me sers des animaux pour instruire les hommes."


Jean de La Fontaine



"Quel sort plus triste pour un chien que de n'appartenir à personne."


Paul Claudel



"Une vie sans chien est une erreur."


Carl Zuckmayer



citations chiens

 

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:51

Consulter le tableau ci-dessous pour connaitre l'âge

 de votre dogue équivalent en âge humain !!!

 

 

 

 

photo

 

tableau des ages

                  

 

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:49

photos

 

photo

Semaine 1 :

Ca fait aujourd'hui une semaine que je suis né, Quel bonheur d'être arrivé dans ce monde ! 

photo

Mois 1 :

Ma maman s'occupe très bien de moi. C'est une maman exemplaire

photo

Mois 2 :

Aujourd'hui j'ai été séparé de maman. Elle était très inquiète et m'a dit adieu du regard.
En espérant que ma nouvelle "famille humaine" s'occupera aussi bien de moi qu'elle l'a fait.

photo

Mois 4 :

J'ai grandi vite, tout m'attire et m'intéresse. Il y a plusieurs enfants à la maison, ils sont pour moi comme des "petits frères". Nous sommes très polissons, ils me tirent la queue, et je les mords pour jouer. 

photo

Mois 5 :

Aujourd'hui, ils m'ont disputé. Ma maîtresse m'a grondé parce que j'ai fait "pipi" à l'intérieur de la maison, mais ils ne m'ont jamais dit où je devais le faire. En plus je dors dans la réserve... et je ne me plains pas !  

photo

Mois 12 :

Aujourd'hui j'ai eu un an. Je suis un chien adulte.
Mes maîtres disent que j'ai grandi plus qu'ils ne le pensaient. Qu'est-ce qu'ils doivent être fiers de moi !

photo

Mois 13 :

Aujourd'hui, je me suis senti très mal. Mon "petit frère" m'a pris ma balle. Moi je ne lui prends jamais ses jouets. Alors je lui ai reprise. Mais mes mâchoires sont devenues fortes et je l'ai blessé sans le vouloir. Après la peur, ils m'ont enchaîné, je ne peux presque plus voir le soleil. Ils disent qu'ils vont me surveiller, que je suis un ingrat. Je ne comprends rien à ce qui se passe.  

photo

Mois 15 :

Plus rien n'est pareil... je vis sur le balcon. 
Je me sens très seul, ma famille ne m'aime plus. Ils oublient parfois que j'ai faim et soif. Quand il pleut, je n'ai pas de toit pour m'abriter.

photo de dogue de bordeaux

Mois 16 :

Aujourd'hui, ils m'ont fait descendre du balcon. 
J'étais sûr que ma famille m'avait pardonné et j'étais si content que je sautais de joie. Ma queue bougeait dans tous les sens. En plus, ils m'emmènent avec eux pour une promenade. Nous avons pris la direction de la route et d'un coup, ils se sont arrêtés. Ils ont ouvert la porte et je suis descendu tout content, croyant que nous allions passer la journée à la campagne. Je ne comprends pas pourquoi ils ont fermé la porte et sont partis. « Ecoutez, attendez !" Vous... vous m'oubliez. J'ai couru derrière la voiture de toutes mes forces. Mon angoisse grandissait quand je me rendais compte que j'allais m'évanouir et qu'ils ne s'arrêtaient pas : ils m'avaient oublié

photo de dogue de bordeaux

Mois 17 :

J'ai essayé en vain de retrouver le chemin pour rentrer à la maison. Je suis perdu. Sur mon chemin, il y a des gens de coeur qui me regardent avec tristesse et me donnent un peu à manger. Je les remercie du regard et du fond du coeur. J'aimerais qu'ils m'adoptent et je leur serais loyal comme personne. Mais ils disent juste "pauvre petit chien", il a dû se perdre.

photo de dogue de bordeaux

Mois 18 :

L'autre jour, je suis passé devant une école et j'ai vu plein d'enfants et de jeunes comme mes "petits frères". Je me suis approché et un groupe, en riant, m'a lancé une pluie de pierres pour "voir qui visait le mieux". Une des pierres m'a abîmé l'oeil et depuis je ne vois plus de celui-ci.   

photo de dogue de bordeaux

Mois 19 :

Vous ne le croirez pas, mais les gens avaient plus pitié de moi quand j'étais plus joli. Maintenant je suis très maigre, mon aspect à changé. J'ai perdu mon oeil et les gens me font partir à coup de balais quand j'essaie de me coucher dans un petit coin d'ombre.

photo de dogue de bordeaux

Mois 20 :

Je ne peux presque pas bouger. Aujourd'hui, en essayant de traverser la rue où circulent les voitures, je me suis fait renverser. Je pensais être dans un endroit sûr appelé fossé ; je n'oublierai jamais le regard de satisfaction du conducteur qui a même fait un écart pour essayer de m'écraser. Si au moins il m'avait tué ! Mais il m'a éclaté la hanche. La douleur est terrible, mes pattes arrières ne réagissent plus et je me suis difficilement tiré vers un peu d'herbe au bord de la route.

photo de dogue de bordeaux

Mois 21 :

Cela fait  10 jours que je passe sous le soleil, la pluie, sans manger. Je ne peux pas bouger. 
La douleur est insupportable. Je me sens très mal, je suis dans un lieu humide et on dirait même que mon poil tombe. Des gens passent, ils ne me voient même pas, d'autres disent "ne t'approche pas". 
Je suis presque inconscient, mais une force étrange m'a fait ouvrir les yeux... la douceur de sa voix m'a fait réagir. Elle disait "Pauvre petit chien, dans quel état ils t'ont laissé"... avec elle il y avait un monsieur en blouse blanche, il m'a touché et a dit "je regrette madame, mais ce chien ne peut plus être soigné, il vaut mieux arrêter ses souffrances". La gentille dame s'est mise à pleurer et a approuvé.

photo de dogue de bordeaux

Mois 21 :

Comme je le pouvais, j'ai bougé la queue et je l'ai regardé, la remerciant de m'aider à trouver enfin le repos.
Je n'ai senti que la piqûre de la seringue et je me suis endormi pour toujours en me demandant pourquoi j'étais né si personne ne me voulait.

 

......................
 
La solution n'est pas de jeter un chien à la rue, mais de l'éduquer.

Ne transforme pas en problème une compagnie fidèle.

Aide à faire prendre conscience et à mettre fin au problème des chiens abandonnés.

 

photo

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:48

Pourquoi vous devez savoir d'ou vient votre chiot !!!!

Un exemple !

Si comme moi vous avez envie de vomir en lisant cette article,

vous ne regarderez plus jamais les chiots d'une animalerie de la même façon!

Vous penserez à ce que vous allez lire maintenant !!!!

 

Usines à chiots, chenils et animaleries du Québec
Animaux Victimes du Profit


Pour enrayer ce fléau, dénoncez les chenils illégaux! 
Dans cette province canadienne, n'importe qui peut se lancer dans l'élevage de chiots.  On peut retrouver des élevages dans un hangar, un garage, une remise intérieure ou extérieure, un sous-sol, un fond de cour, etc. 
Le 19 janvier 2005, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) a finalement annoncé l'entrée en vigueur du règlement qui permet l'inspection des lieux de gade, d'élevage et de vente de chiens et de chats.  Ce mandat a été confié à ANIMA-Québec en décembre 2004. Ainsi, la section portant sur la sécurité et le bien-être animal de la Loi sur la protection sanitaire des animaux (Loi P-42) est désormais en vigueur. Toutefois, ANIMA-Québec ne dispose à l'heure actuelle, que de trois (3) inspecteurs pour patrouiller toute la province. Et même si, dans les cas extrêmes de cruauté animale, le Code criminel  (articles 444 à 447) s'applique, malheureusement, plusieurs des dispositions du Code criminel datent du 19ième siècle et considèrent toujours l'animal comme un objet, ce que déplorent la Fédération canadienne des sociétés d’assistance aux animaux et ses sociétés-membres ( SPCA, SPA, etc.). Selon le Code criminel, seuls les cas pris en flagrant délit et les cas les plus extrêmes de cruauté et de négligence sont considérés. Ainsi, pour obtenir un mandat de perquisition, émis uniquement par un juge, les inspecteurs d'une SPA doivent avoir des preuves formelles et visuelles d'une situation de négligence ou de cruauté. Ils doivent d'abord obtenir une déposition de plainte signée par le témoin qui fait appel à leurs services. Une simple plainte anonyme venant d'un citoyen qui suspecte que des animaux sont victimes de négligence ou de cruauté est insuffisante. 
La plupart des éleveurs sans scrupules proviennent de diverses provinces du Canada, là où l'élevage intensif de chiots est interdit. Ils acquièrent des parcelles de terrain ou des fermes situées dans des régions rurales du Québec, près des frontières et loin des voisins.



Au Québec, des centaines d'éleveurs se "spécialisent" dans la production massive de chiens. Des milliers de chiots naissent chaque année dans des élevages surpeuplés et insalubres. La moitié de ces animaux sont vendus au Québec, les autres sont expédiés aux États-Unis et dans divers endroits du Canada.
À travers le Québec, des centaines de personnes opèrent des usines à chiots. Presque toutes les usines d'animaux sont des endroits insalubres où les chiens ne sont pas nourris à heures régulières et où plusieurs n'ont même pas accès à de l'eau. Le seul motif de leurs mauvais traitements est le profit.
Certains producteurs peuvent élever jusqu'à 70 races de chiens à la fois.  Ils font souvent affaire avec d'autres éleveurs, ou importateurs et exportateurs, vendeurs intermédiaires, courtiers, vendeurs de rue, de marchés aux puces. Leur identité n’est pas connue, ou partiellement connue, et les ventes sont conclues en argent liquide. D'autres producteurs vendent leurs chiots en publiant une annonce dans le journal ou sur Internet. Ils rencontrent alors un acheteur potentiel à un endroit quelconque, qui peut aussi bien être le stationnement d’un centre d’achats ou un parc. De " faux papiers " signés par des vétérinaires " fictifs " affichent leur parfaite santé.
 


Plusieurs chiots souffrent de coccidiose ou de divers virus, très fréquents dans ces usines. Pendant les 10 premières semaines de la vie d'un chiot, la propreté est pourtant extrêmement importante pour lui permettre de se développer en santé.
 
La misérable vie d'une chienne d'usine à chiots

 


Situés soit à l'intérieur d'un bâtiment, soit à l'extérieur, ces hangars ou entrepôts peuvent contenir plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de cages, empilées les unes sur les autres. Les excréments et l'urine tombent souvent dans les cages du dessous. Ces endroits sont rarement chauffés en hiver et durant l'été la chaleur y est suffocante.
Vers l'âge de 5 mois, on enferme une chienne dans une petite cage de métal, de bois ou de plastique où elle  passera toute sa vie. Puis, lorsqu'elle débute ses chaleurs, elle est accouplée avec un mâle provenant de la même usine ou d'une usine semblable à la sienne. Environ 60 jours plus tard, elle donne naissance à ses chiots. S'il s'agit d'un grand établissement, la mère mettra bas à même le sol grillagé de sa cage. Mis à part les élevages à grande échelle, il existe aussi des élevages plus petits ou en milieu «familial». Dans ce genre d'élevage, une ou plusieurs chiennes reproductrices peuvent être détenues de diverses façons: en box, bac, boîte en plastique, cage de transport, en liberté à l'intérieur d'une résidence ou encore dans un enclos extérieur. Dans tous les cas, afin d'éviter tout frais superflus au propriétaire, la chienne et ses chiots ne bénéficient d’aucun suivi vétérinaire. 


 

Le Transport des Chiots
 Quand les petits atteignent l'âge de 3 semaines, parfois même plus jeunes, ils sont retirés à leur mère.   
Les chiots sont placés dans des cages de transport empilées les unes sur les autres, à l'intérieur d'un camion qui peut parcourir des milliers de kilomètres. Été comme hiver, sans chauffage ou ventilation, sans eau ni nourriture, les chiots arrivent à un entrepôt où un préposé se charge de retirer ceux qui n'ont pas survécu au voyage, puis il fait le tri par race. Les survivants sont embarqués à nouveau dans un autre camion qui les livre dans diverses animaleries de la province.
 
La Mise en Vente
Une fois parvenus à destination, les chiots sont lavés et parfumés afin qu'ils aient l'air attrayant lorsqu'ils seront exposés dans une vitrine de magasin. La majorité de ces chiots sont tatoués à l’oreille et ils possèdent tous des documents qui certifient la «pureté» de leur race - documents vétérinaires falsifiés par certains vendeurs peu scrupuleux. 
S'il arrive que des chiots malades soient soignés par des vétérinaires, d'autres ne le sont pas car cela reviendrait trop cher au propriétaire de l'animalerie. On les laisse donc mourir.  Pour les autres, l'avenir est incertain: plusieurs d'entre eux, traumatisés par la perte de leur mère, les longs transports et le manque de soins souffriront de divers problèmes émotionnels et auront du mal à s'adapter. Séparé trop tôt de sa mère, un chiot, privé en plus de contact humain, peut devenir associable. Il ne s'entend pas avec les autres chiens et n'est pas toujours gentil envers les jeunes enfants. Ces chiots nécessiteront beaucoup d'efforts de la part du maître et plusieurs ne parviendront pas à s’en occuper convenablement. Si certains chiots ont la chance d'être adoptés par des gens soucieux et prêts à les faire soigner et leur consacrer le temps et la patience nécessaires à leur adaptation, d’autres finiront rapidement dans un refuge, un chenil ou seront à nouveau vendus, ou donnés, ou tout simplement abandonnés.
La petite chienne d'usine, quant à elle, continuera à vivre dans sa misérable cage. Elle aura tous les ans deux portées, laissant ses mamelles distendues et enflées. Faute de nourriture appropriée, d'exercices et de soins, chaque fois qu'elle donnera naissance à des petits, elle s'affaiblira d’avantage. Maigre et sale, elle souffrira de maladies de la peau, de déformations aux pattes, elle perdra ses poils par plaques... Et, après 5 ou 6 ans, devenue incapable de produire d'autres chiots, elle sera tuée par de quelconques méthodes douteuses, noyée par exemple, ou envoyée dans des laboratoires de recherches. Il en ira ainsi des chiens non vendus ou malades.  
Lorsque vous achetez un chiot, un chaton, ou tout autre animal dans une animalerie, un marché aux puces, un chenil, ou par Internet,  vous risquez sans le savoir,  de financer un commerce extrêmement cruel !
  
Il n'est pas rare de retrouver dans des animaleries, des chiots beaucoup trop jeunes, ou d'autres devenus trop gros pour leur cage. Certains ont les yeux qui coulent, d'autres ont la diarrhée, d'autres pleurent sans arrêt ou ont développé des comportements anormaux. Ces endroits sont souvent surchauffés ou trop climatisés et les chiots n'ont pas toujours accès à de l'eau pour se désaltérer. Dans certaines animaleries, les animaux ne peuvent faire aucun exercice et sont confinés dans de toutes petites cages accessibles aux passants qui peuvent constamment les manipuler.  
Les gens qui s’imaginent sauver un petit chien en l'achetant dans une animalerie ne font bien souvent que perpétuer un commerce cruel. Chaque fois qu’un chiot est vendu, il est aussitôt remplacé par un autre. Plusieurs chiots achetés dans des animaleries sont ramenés pour diverses raisons: problèmes congénitaux, respiratoires, insuffisance rénale, dysplasie de la hanche, diarrhée, surdité, problèmes de comportement... Si le chiot est malade ou meurt peu après l'achat, la majorité des propriétaires d'animaleries offriront un autre chiot au client plutôt qu'un remboursement. Si vous tenez absolument à posséder un chien, visitez un éleveur réputé, sérieux et fiable qui se soucie des chiens qu'il élève, qui les aime et les fait soigner quand ils en ont besoin. Même si ces chiots coûtent un peu plus cher, vous aurez au moins la garantie que celui que vous achetez est en bonne santé. Vous seriez également étonnés du nombre de chiots ou de chiens de race que l'on peut retrouver dans les refuges et les SPA. En adoptant dans un refuge, vous contribueriez ainsi à sauver la vie d'un animal qui autrement serait euthanasié. 


Créé en 1994 par A.D. Leiba pour le site Pas de Caméras S.V.P.! Revu et mis à jour ce 11 juillet 2007  

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:47

 

Maltraitance Animale

VOUS ETES TEMOIN D'ACTES DE MALTRAITANCE
SUR UN ANIMAL:
Contactez l'un des organismes suivant en donnant le maximum
de détails, des enquêteurs seront envoyés sur les lieux de la maltraitance.
Votre anonymat sera respecté.


Fondation Assistance aux Animaux
24 rue Berlioz, 75116 Paris
01.40.67.10.04


Fondation Brigitte Bardot
28 rue Vineuse, 75116 Paris
01.45.05.14.60


S.P.A Service Enquêtes
39 bd Berthier, 75017 Paris
01.43.80.40.66 poste 235


Association Stéphane Lamart
BP 154, 94208 Ivry/Seine Cedex
01.44.75.00.47


Association SOSAD
Rungoat, 56110 Gourin
02.97.23.56.35


L'abandon volontaire d'un animal, les actes de cruauté et sévices graves commis à son égard
sont passibles des peines prévues par le Code Pénal.


Les personnes qui portent atteinte à la vie ou à l’intégrité physique d’un animal
(volontairement ou involontairement) encourent des amendes
allant de 450 € à 1 500 €, et jusqu’à 3 000 € en cas de récidive.
Les actes de cruauté et l’abandon des animaux domestiques sont des délits
punis par des peines de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.
En outre, le délinquant peut se voir interdire la détention d’un animal,
à titre temporaire ou définitif

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:45

Témoignage :

Employé dans une fourrière, il raconte la douloureuse et poignante vérité

chien fourrière abandon
Jazz M. Onster est responsable d'une fourrière pour animaux. Son travail ? Il le déteste.
Faire face chaque jour à l'abandon, la maladie, l'euthanasie... Comment aimer un tel travail ? Comment ne pas avoir envie, un jour, comme Jazz M. Onster, de s'insurger, de raconter ce qu'il doit affronter au quotidien ?
Sur le site de Numerama, il a alors publié une lettre ouverte.
Un récit poignant, un appel à la prise de conscience quant au sort réservé à tant de chiens, de chats, abandonnés aussi vite qu'ils ont été adoptés parce qu'ils ont grandi, parce qu'ils ne se sont pas avérés être des peluches, parce qu'un animal, il faut s'en occuper ! Parce qu'avoir un animal de compagnie, c'est une vraie responsabilité, et pas un jeu...
"La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu’elle est"
Cette lettre raconte la vérité. Elle est donc très dure. Certains passages sont insupportables. Nous conseillons donc aux plus sensibles de ne pas la lire.
"Aujourd’hui je veux partager avec vous, une lettre qui fait prendre conscience de la gravité des choses. Chacun à le droit d’avoir son chien, mais chaque chien à le droit d’avoir son maître, un seul maître. Les achats coup de coeur sont a bannir. L’acquisition d’un chien doit être mûrement réfléchis, et envisagé sous toutes les coutures. Car très peu de chiens sont des modèles, avec une obéissance irréprochable, ça demande du temps et de la patience !!

Je crois que notre société a besoin qu’on attire son attention là-dessus. En tant que responsable d’une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l’intérieur, si vous me le permettez.Tout d’abord, tous les vendeurs/éleveurs d’animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière. Peut-être qu’en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez d’avis sur l’élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.

Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils. Alors... comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu’il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s’il y arrive seulement ? Qu’il soit de race ou non.
50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure... Les excuses les plus fréquentes que j’entend sont : -“Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”. Vraiment ? Où déménagez vous pour ne pas pouvoir prendre d’animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
-“Le chien est devenu plus grand qu’on pensait”. Et quelle taille croyiez-vous qu’un Berger allemand avait ?!
-“Je n’ai pas de temps pour m’en occuper” – C’est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j’arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens. -“Il nous abîme toute la cour” – Pourquoi ne le prenez vous pas à l’intérieur avec vous ? On me dit toujours “Pas la peine d’insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu’il sera adopté, c’est un bon chien”
Ce qui est triste c’est que votre animal ne sera PAS adopté... . et savez-vous combien une fourrière est stressante ? Laissez-moi vous raconter :
L’animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous le laissez. Parfois un peu plus si la fourrière n’est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé. S’il prend froid, il meurt. Il sera confiné dans une petite cage, entouré des aboiements et des pleurs de 25 autres. Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir. Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l’a abandonné. S’il a de la chance, et si j’ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps.
Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d’eau.
Si le chien est grand, noir ou d’une race « bull » (pitbull, mastin..., vous l’avez conduit à la mort du moment qu’il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés. Peu importe qu’il soit « doux » ou « dressé »... Si le chien n’est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n’est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d’une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s’ils montrent la moindre agressivité. Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.

Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (trachéo-bronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n’ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.

Et voici quelque chose sur l’euthanasie pour ceux qui n’ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié : En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse. Les chiens pensent toujours qu’ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue... jusqu’à ce qu’ils arrivent à la « chambre », là ils freinent tous des 4 pattes.
Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là. C’est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception. Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité. Ensuite, un spécialiste de l’euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de “substance rose”. Espérons que l’animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J’en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris. Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent.
Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu’on vienne les chercher comme des déchets. Qu’arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.

Ce n’était qu’un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ? J’espère que si vous avez lu jusqu’ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.

Je déteste mon travail, je déteste qu’il existe et je déteste savoir qu’il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.

Entre 9 et 11 millions d’animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela. Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d’animaux qui entrent que ceux qui sortent.

Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D’ELEVAGE OU N’ACHETEZ PAS D’ANIMAUX TANT QU’IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.

Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu’elle est. J’espère juste qu’avec ce texte au moins une personne aura changé d’avis sur l’élevage et l’abandon de son animal dans une fourrière ou sur l’achat d’un chien.

Espérons qu’un jour quelqu’un vienne à mon travail et me dise « j’ai lu cela et je veux adopter ». Ca vaudrait la peine. Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts.

Jazz M. Onster.

Ceux qui sont responsables des abandons sont les abandonneurs, de la maltraitance sont les maltraitants. Ceux qui sont responsables de naissances anarchiques sont ceux qui veulent faire faire des petits à leur chienne sans savoir ce qu’ils font et ce que les chiots deviendront, ou qui n’ont pas envie de faire stériliser leur chienne. En principe les éleveurs sérieux se régulent tout seuls.
Les responsables sont aussi les acheteurs, les modes, les vendeurs. Et là, tout le monde est responsable, articles de presse, télé, merchandising, et même émissions sur les animaux...
".

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 14:45

LA QUEUE DU DOGUE DE BORDEAUX :

shema de la queue
  • Fig.1 : Bon port de queue
  • Fig.2 : Bon port de queue
  • Fig.3 : Queue déviée
  • Fig.4 : Queue cassée et déviée (non confirmable)
  • Fig.5 : Queue écourtée (non confirmable)
  • Fig.6 : Queue nouée

 

Pas de confirmation au LOF:

  •            
  • La queue présentant des vertèbres soudées mais non déviée constitue un défaut grave (tout défaut grave exclut le qualificatif excellent). Chez le Dogue de Bordeaux il est fréquent de rencontrer ce défaut à la base de la queue sur la face interne ; le contrôle doit donc s’effectuer dès cet endroit par la palpation.

 

  •  

     

Partager cet article

Published by les chiens d'éwanola - dans ARTICLES
commenter cet article